Rechercher
  • PEDAGOFORM

L'AFEST REINTERROGE-T-ELLE LES MODALITES D'EVALUATION EN FORMATION ?

Mis à jour : avr. 17


Réflexion à partir d’un échange récent relatif à l’AFEST, la formation en situation de travail… L'AFEST réinterroge-t-elle les modalités de l'évaluation parce qu'elle se focalise sur la situation de travail ?

La culture de l’évaluation s’est clairement installée dans le domaine de la formation professionnelle continue, petit à petit, à force de réformes successives.

Vous êtes formateur et vous évaluez les apprenants ? Vous êtes un expert métier ou membre de jury et vous évaluez les compétences de candidats ? Vous allez mettre en œuvre une formation en situation de travail (AFEST) et vous vous repositionnez sur cette question-clé de l’évaluation pour ce dispositif de formation nouveau ? Quelles sont les différentes formes d’évaluations possibles ?

UN FLORILEGE DE SITUATIONS D’EVALUATION

L’évaluation n’est plus du domaine du possible, elle ouvre à présent le champ des possibles.

La question de l’évaluation a toujours été prégnante en formation, elle l’est toujours plus encore de nos jours dans une logique de résultat attendu à l’issue de la formation, de la part du salarié, du manager, du responsable de la formation. Petit tour d’horizon des différentes évaluations possibles, en se rappelant les fondamentaux de Kirkpatrick (suivis de ses prolongements récents) accolés à la mise en œuvre de l’AFEST.

L’évaluation des besoins - Le fondamental du fondamental de l’ingénierie de formation.

Comment proposer une formation adaptée sans avoir au préalable effectuer l’analyse de la demande de formation, l’analyse du besoin ? Bien entendu, dans tous les dispositifs de formation, comme pour l’AFEST, elle constitue le passage obligé.

L’évaluation des attentes - Le basique de l’évaluation.

Elle permet de définir très précisément le résultat attendu à l’issue de la formation : une augmentation de la productivité, une diminution du stress des salariés, une augmentation du nombre de dossiers traités... Cette évaluation correctement effectuée permet de mieux définir la durée du dispositif de formation et les modalités pédagogiques à viser pour un objectif atteignable. Là encore, cette étape d’évaluation sera déterminante, qui plus est, dans le dispositif récent de l’AFEST.

L’évaluation des prérequis de l’apprenant – La déterminante.

Déterminante pour définir des prérequis, effectuer des tests de positionnement, resituer le niveau de l’apprenant avant la formation. En AFEST, elle sera primordiale afin de déterminer très clairement d’où le salarié part pour définir très exactement le point d’atterrissage, en termes d’acquisition de compétences visées.

L’attestation de fin de formation – Pas toujours nécessaire.

Pas toujours nécessaire, plus obligatoire en tous cas, pour s’assurer de l’atteinte des objectifs de la formation. Souvent pratiquée en mode auto-évaluation, mais pas seulement.

L’évaluation de la satisfaction – La plus vieille des évaluations.

Un grand classique, la plus vieille et la plus répandue des évaluations, elle permet essentiellement de mesurer les conditions de la formation et de sa mise en œuvre. Parfois sans grand intérêt, elle devient parfois source d’enseignement pour mieux découvrir la non-atteinte du résultat de la formation. Dans la modalité de l'AFEST, elle sera présente mais pas prioritaire, sauf si le financeur l’exige pour des raisons liées à la qualité de la formation.

L’évaluation des acquis – Incontournable.

Pratiquée sous l'angle sommatif, elle va droit au but : l’acquisition de la compétence est-elle au rendez-vous pour l’apprenant ? L’alchimie de la «formation TRANS/formation» a-t-elle bien opérée ?

L’évaluation pédagogique – Régulatrice et médiatrice.

Pratiquée sous l'angle formatif pendant la séquence d’apprentissage, elle permet souvent des remédiations bien utiles pour une bonne continuité de la formation et pour une acquisition progressive vers la compétence aboutie.

L’évaluation du transfert sur les situations de travail - Le rendez-vous de la performance.

Pas toujours possible dans les faits, elle est promise à un très bel avenir compte tenu de l’avènement de l’AFEST. Au plus près du terrain, enfin l’évaluation reine pour mesurer l'application opérationnelle de la formation.

L’évaluation des effets de la formation - La surprenante, l’inattendue.

L’évaluation finale qui permet de vérifier si les effets de la formation sont bien présents et contre toute attente en effet, se révèlent souvent, lors de cette évaluation, d’autres effets, d’autres impacts auxquels on ne s’attendait pas… une formation snoezelen pour le bien-être des résidents d’un EHPAD qui permet aussi de définir des pistes pour le bien-être des salariés, une production à la hausse, quelques temps après une formation, qui engendre une augmentation des commandes favorisant une nouvelle embauche…

EN RESUME... EN AFEST, COMME DANS LES AUTRES DISPOSITIFS DE FORMATION, L'EVALUATION EST PARFAITEMENT INTEGRABLE DU DEBUT A LA FIN DE LA FORMATION

A la question : "L'AFEST réinterroge-t-elle les modalités d'évaluation de la formation parce qu'elle se focalise sur la situation de de travail ?", on peut répondre que cette dernière ne les modifie pas, elle les introspecte. Cette nouvelle modalité redonne tout son sens à l'évaluation au sens large, elle donnera même sûrement lieu à des extensions ou de nouvelles formes d'évaluation.

Votre contribution sur cette question est bienvenue dans la rubrique COMMENTAIRES, si vous avez déjà eu une expérience en ce sens ou si vous vous situez dans la pleine projection de cette modalité.




#formation #situation travail


1 vue

0644309825

BORDEAUX

©2019 par PEDAGOFORM. Créé avec Wix.com